La paralysie du larynx

La paralysie du larynx chez le chien

Très connue chez le labrador, notamment après ~8/9 ans et/ou un peu obèse, mais aussi chez le Husky, Rottweiller, Dalmatien, Bull Terrier, ... , cette maladie touche également le Spitz Loup alors si votre chien "souffle" en vieillissant, a du mal avec l'effort ou la chaleur, pensez à demander l'avis de votre vétérinaire.

C'est ce qu'a eu Wellington, spitz loup de 11 ans. Voici une vidéo tournée la veille du passage chez le vétérinaire pour confirmer le diagnostic :

Lire la suite : La paralysie du larynx

L'opinion d'un vétérinaire

© 2005 Chris Zink DVM, PhD, DACVP

(Source : http://www.caninesports.com/SpayNeuter.html)

Ceux d'entre nous qui ont la responsabilité de la santé d'athlètes canins doivent continuellement lire et évaluer de nouvelles études scientifiques afin de s'assurer que nous prenons le soin le plus approprié de nos chiens de performance. Cet article fournit des preuves à travers un certain nombre d'études récentes qui suggèrent aux les vétérinaires et les propriétaires de travailler avec des athlètes canins qui devraient revoir le protocole standard dans laquelle tous les chiens qui ne sont pas destinés à la reproduction soient castrés et stérilisés avant ou pendant 6 mois d'âge.

Considérations orthopédiques

Une étude menée par Salmeri et al en 1991 a révélé que les chiennes stérilisées à 7 semaines sont devenues plus grandes que celles castrées à 7 mois, qui étaient plus grandes que celles qui n'étaient pas stérilisées (castrés ou vraisemblablement après les cartilages de croissance ne se soient soudés). (1) Une étude de 1444 Golden Retrievers réalisée en 1998 et 1999 a également constaté que chiennes et chiens castrés et stérilisés à moins d'un an d'âge étaient significativement plus grands que ceux castrés ou stérilisés à plus d'un an d'âge. (2) Les hormones sexuelles, en communiquant avec un certain nombre d'autres liées à la croissance des hormones, favorisant la fermeture des cartilages de croissance à la puberté (3), donc les os de chiens ou chiennes castrés ou stérilisées avant la puberté ont continué à croître. Les chiens qui ont été castrés ou stérilisés bien avant la puberté peuvent souvent être identifiés par leurs membres plus longs, leur structure plus légère en os,leur  poitrine étroite et leur crânes étroits. Cette croissance anormale entraîne fréquemment des altérations significatives dans les proportions du corps et en particulier les longueurs (et donc de poids) de certains os par rapport aux autres. Par exemple, si le fémur a atteint sa longueur déterminée génétiquement normalement à 8 mois quand un chien est castré ou stérilisé, mais le tibia, qui s'arrête normalement de croître à 12 à 14 mois d'âge ne cesse de croître, alors un angle anormal peut se développer au genou. En outre, avec la croissance supplémentaire, la jambe en dessous du grasset vraisemblablement devient plus lourde (car il est plus long), et peut provoquer des tensions accrues sur le ligament croisé. En outre, les hormones sexuelles sont essentielles pour atteindre la densité osseuse maximale. (4) Ces altérations structurales et physiologiques peuvent être la raison pour laquelle au moins une étude récente a montré que les chiens castrés et stérilisés ont une incidence plus élevée de rupture du CCA. (5) Une autre récente étude a montré que les chiens castrés ou stérilisés avant 5 1 / 2 mois avaient une incidence significativement plus élevée de dysplasie de la hanche que celles castré ou stérilisé après 5 1 / 2 mois d'âge, mais il convient de noter que dans cette étude, il y avait pas de critères standard pour le diagnostic de dysplasie de la hanche (6). Néanmoins, les éleveurs de chiens de race doivent être conscients de ces études et se renseigner pour savoir si le chien était ou non castré ou stérilisé lors de l'examen pour prendre des décisions d'élevage.

Considérations sur le cancer

Une étude rétrospective de tumeurs cardiaques chez les chiens a montré qu'il y avait un risque 5 fois plus important d'angiosarcomes, l'un des trois cancers les plus fréquents chez les chiens, dans les chiennes stérilisées que les chiennes intactes et un risque 2,4 fois plus important d'angiosarcomes chez les chiens castrés, comparativement à mâles intacts. (7) Une étude sur 3218 chiens a démontré que les chiens chiens qui ont été stérilisés avant un an d'âge avaient un risque significativement accru de cancer des os en développement. (8) Une étude séparée a montré que les chiens castrés ont un risque deux fois plus élevé de développer un cancer des os. (9) Malgré la croyance commune que la stérilisation des chiens aide à prévenir le cancer de la prostate, au moins une étude suggère que la stérilisation ne procure aucun avantage. (10) Il est certainement la preuve d'un risque légèrement accru de cancer mammaire chez les chiennes après une cycle de la chaleur, et que le risque augmente avec chaque saison de chaleur ultérieur. Alors qu'environ 30% des cancers mammaires sont malins, comme chez les humains, quand ils sont pris et enlevés chirurgicalement dès le début, le pronostic est très bon (12). Heureusement, les athlètes canins sont fréquemment manipulés et reçoivent généralement promptement les soins vétérinaires nécessaires.

Considérations comportementales

L'étude qui a identifié une incidence plus élevée de rupture des ligaments croisés chez les chiens castrés ou stérilisés et a également identifié une augmentation de l'incidence des comportements sexuels chez les mâles et les femelles qui ont été castrés tôt. (5) Par ailleurs, l'étude qui a identifié une incidence plus élevée de dysplasie de la hanche dans les les chiens castrés ou stérilisés avant 5 mois 1 / 2 a aussi montré que la gonadectomie à un âge précoce était associée à une incidence accrue des phobies du bruit et des comportements sexuels indésirables. (6) Un récent rapport de la Fondation du Club Canin Canine Health américains a signalé des problèmes de comportement chez significativement plus importants ques les chiennes stérilisées et chiens castrés. Le problème de comportement le plus couramment observé chez les femelles stérilisées a été le comportement craintif et le problème le plus fréquent chez les mâles a été l'agression (12).

Autres considérations sanitaires.

Un certain nombre d'études a montré qu'il y a une augmentation de l'incidence de l'incontinence urinaire féminine chez les femelles stérilisées précocément (13), bien que cette constatation n'a pas été universelle. Certes, il est prouvé que les hormones ovariennes sont essentielles pour le maintien de la structure des tissus génitaux et la contractilité. (14, 15) La castration a également été associée à une probabilité accrue d'une incontinence du sphincter urétral chez les mâles(16). Ce problème est un inconvénient, et non souvent mortel, mais néanmoins qui exige que le chien soit médicamenté à vie. Une enquête sur la santé de plusieurs milliers de Golden Retrievers a montré que les chiens stérilisés sont plus susceptibles de développer une hypothyroïdie. (2) Cette étude est cohérente avec les résultats d'une autre étude dans laquelle la stérilisation et la castration a été déterminée à être le plus important genre de risque associés aux facteurs de développement de maladies hypothyroïdie (17). Les infections étaient plus fréquentes chez les chiens qui ont été castrés ou stérilisés à 24 semaines ou moins par opposition à ceux qui subissent une gonadectomie à plus de 24 semaines. (18) Enfin, le rapport AKC-CHF a démontré une incidence plus élevée de réactions indésirables aux vaccins chez les chiens castrés par rapport à ceux intacts(12).

Stériliser ou pas ?

J'ai rassemblé ces études pour montrer que notre pratique de routine qu'est la stérilisation de chaque chien au moment ou avant l'âge de 6 mois n'est pas un problème en noir et blanc. Des études ont besoin d'être nettement plus poussées pour évaluer les effets de la castration et de la stérilisation prépubère, en particulier chez les athlètes canins.

Actuellement, j'ai d'importantes préoccupations quant à la stérilisation des athlètes canins avant la puberté. Mais bien sûr, il ya le problème de surpopulation des animaux de compagnie. Comment pouvons-nous empêcher la production de chiens non désirés tout en laissant les gonades à produire les hormones qui sont si importants pour la croissance et le développement canines? Une réponse serait d'effectuer une vasectomie pour les mâles et une ligature des trompes chez les femelles, qui seront suivies après l'échéance par une ovariohystérectomie chez les femelles pour prévenir le cancer mammaire et pyomètre. Un inconvénient possible est que la vasectomie ne fait pas empêcher certains comportements indésirables associés aux mâles tels que le marquage et buttage. D'autre part, les femelles et les mâles castrés participent fréquemment à ces comportements aussi. Vraiment, la formation est la meilleure solution pour ces problèmes. Un autre inconvénient possible est de trouver un vétérinaire qui est expérimenté dans l'accomplissement de ces procédures. Néanmoins, certains le font, et si les procédures étaient en grande demande, plusieurs vétérinaires pourraient les apprendre.

Je crois qu'il est important que nous évaluons chaque situation individuellement. Pour les athlètes canins, je recommandent actuellement que les chiens et chiennes soient castrés ou stériliséss après l'âge de 14 mois.

Source : http://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2011/10/27/new-canine-vaccination-guidelines.aspx (en anglais, par le Dr. Becker)

Le groupe de travail sur la vaccination canine de l'"American Animal Hospital Association (AAHA)" a mis à jour ses conseils pour 2011.

Selon leur site AAHAnet.org :

Développé de manière cohérente avec les "bonnes pratiques vaccinales", le guide 2011 inclus des avis d'experts issus d'études scientifiques, de documents publiés ou non et englobe tous les vaccins canins actuellement autorisés aux Etats-Unis et au Canada. Le groupe de travail qui a développé ces directives comprenait des experts en immunologie, en maladies infectieuses, médecine interne, droit et en pratique clinique.

Je suis encouragé par ces nouvelles directives. Le clou est que tous les vaccins de base, à l'exception de la rage de 1 an, sont désormais recommandés à intervalle de 3 ans ou plus. Quelque chose d'encore plus intéressant est que le groupe de travail a reconnu que dans le cas des vaccins de base (hormis la rage), l'immunité dure au moins 5 ans pour la maladie de Carré et la parvovirose, et au moins 7 ans pour les adénovirus. Espérons que ces nouvelles directives aideront les propriétaires de chiens à mieux comprendre les effets durables de ces vaccinations sur les chiots ! Et nous l'espérons, que les propriétaires de chiens demanderont désormais plutôt des titrages qu'une revaccination automatique de leurs compagnons canins pour la maladie de Carré, parvo et l'adénovirus.

Sommaire des nouvelles directives AAHA 2011 pour la vaccination canine

Lire la suite : Actualités 2011 - Conseils pour la vaccination

Outre le danger que représentent les adoptions "coups de coeur" ou en cadeau (qui peut conduire à une incompatibilité d'humeur conduisant au divorce, donc au replacement ou à l'abandon du chien), Noël est également une période dangereuse pour nos compagnons à cause des aliments et décorations que nous avons l'habitude d'utiliser.

Les aliments

Le chocolat

Aaah le chocolat ! Pas de question de s'en passer à Noël ! Mais pas question non plus d'en donner à vos compagnons. En effet, la théobromine présente dans le chocolat, substance voisine de la caféine, est hautement toxique pour votre chien ou votre chat.

  • Les symptômes : nervosité, tremblements, vomissements, signes cardiaques, sont autant de symptômes d’une intoxication au chocolat. Ces signes ne sont pas à prendre à la légère : 100 g de chocolat noir peuvent tuer un chien de 10 kg !
  • Que faire en cas d’intoxication ? Emmener votre animal d’urgence chez votre vétérinaire !
  • Le café

    Les desserts au café sont très appréciés à Noël. Il n’en est pas de même pour votre chien ou votre chat ! Très toxique, la caféine a une action néfaste sur de nombreux organes du chien et du chat.

    • Les symptômes : vomissements, hyperexcitation, convulsions, troubles du rythme cardiaque et parfois, œdème pulmonaire sont autant de symptômes touchant les fonctions vitales de votre compagnon.
    • Que faire en cas d’intoxication ? Une visite d’urgence chez le vétérinaire s’impose afin d’éliminer le plus rapidement possible la caféine de l’organisme de votre compagnon !
noel-houx-20

 

Le sel

Saumon fumé, foie gras, biscuits apéritifs et autres aliments festifs comportent une dose de sel élevée qui peut s'avérer dangereuse elle-aussi pour nos compagnons.

  • Les symptômes : vomissements, soif intense, diarrhée abondante, coliques, hyper excitation ou encore convulsions sont les symptômes les plus fréquents.
  • Que faire en cas d’intoxication ? Tout d’abord, il faut donner à boire à votre chien ou votre chat à volonté car l’absorption de sel entraîne une forte déshydratation. Ensuite, consultez votre vétérinaire qui le placera sous perfusion de diurétiques pour éliminer le sel.

L'alcool

Moins fréquente mais tout aussi dangereuse, l’intoxication à l’alcool se présente surtout en cas de verre de vin ou de champagne renversé sur le sol ou encore bol de punch ou sangria laissé sans surveillance !

  • Les symptômes : vomissements, prostration, perte d’appétit et plus rarement jaunisse, salivation excessive, pertes d’équilibre sont les symptômes les plus fréquents.
  • Que faire en cas d’intoxication ? Comme pour l’ingestion de sel, le principe est d’évacuer au plus vite l’alcool du sang de votre chien ou de votre chat. C’est pourquoi il est nécessaire d’emmener votre compagnon chez votre vétérinaire, qui le mettra sous perfusion.

 

Les plantes

Entre traditions, décorations et cadeaux pour nos hôtes, les plantes ont une place de choix au moment des fêtes. Mais attention, certaines ont extrêmement toxiques pour nos petits compagnons et toutes les précautions doivent être prises pour éviter l’intoxication

Le gui

L'intoxication a lieu au moment des fêtes de Noël lorsqu'un animal ingère une grande quantité de baies. Le gui renferme une substance qui possède une forte toxicité cardiaque et nerveuse.
Les symptômes de l'intoxication sont variés, il y a :

  • des signes nerveux : pertes d'équilibre, hypersensibilité,
  • des signes digestifs : salivation excessive, vomissements, diarrhée,
  • des signes cardiaques : hypotension,
  • des signes urinaires : augmentation de la quantité d'urine émise.

Cette intoxication est grave et la mortalité est fréquente.
Le traitement est uniquement symptomatique et doit être mis en place le plus rapidement possible. Il faut donc se rendre au plus vite chez un vétérinaire si on est confronté à ce genre de problème.

Le houx

Les animaux ingèrent les baies de houx au moment des fêtes de fin d'année car le houx est très utilisé pour décorer les habitations.
Pour un chien de grande taille d'une trentaine de kg, une vingtaine de baies suffisent pour entraîner la mort. Les signes sont également digestifs et nerveux. On note des vomissements, de la diarrhée, de la salivation excessive en cas d'ingestion limitée. En cas d'ingestion massive, on voit apparaître un abattement, qui peut aller jusqu'au coma et même à la mort.

Il n'y a pas d'antidote et le traitement est uniquement symptomatique, une visite chez le vétérinaire s'impose.

Le pommier d'amour

C'est un petit arbuste à fleurs blanches et à fruits d'abord verts, jaunes puis enfin rouges. Il est très utilisé comme plante ornementale au moment des fêtes de Noël.
Les animaux mâchonnent ou ingèrent les fruits, ce qui entraîne une intoxication et l'apparition de symptômes digestifs et nerveux : salivation, vomissements, diarrhée, coliques, convulsions, parfois coma et mort.
Mais généralement, l'évolution est favorable quand un traitement symptomatique et éliminatoire est mis en place.

Le poinsettia

C'est un petit arbuste décoratif très apprécié au moment de Noël. Il présente des fleurs jaunes au centre entourées de pétales vermillon, roses ou encore blanches.Les feuilles et les fleurs contiennent une substance irritante.
Quand il y a un contact prolongé avec la peau ou les muqueuses, on note une forte irritation de la zone, un œdème léger, une conjonctivite et des larmoiements s'il y a contact avec les yeux.
Si l'animal ingère les feuilles ou les fleurs, l'irritation a lieu au niveau digestif avec des diarrhées et des vomissements.
Le traitement fait appel à un rinçage soigné des zones touchées : rinçage à grande eau de la peau ou lavage de l'œil avec des collyres. Au niveau digestif, un simple pansement gastro-intestinal suffit le plus souvent.
L'évolution est favorableen deux à quatre jours.

L'if

L'if est utilisé pour fabriquer les couronnes de l'avent et les couronnes de Noël qui décorent les portes et les tables de Noël.
L'intoxication par l'If est une intoxication grave car la substance active, la taxine, est un poison mortel.
La taxine est une substance cardiotoxique qui agit sur le coeur et le centre respiratoire de l’homme et de l’animal. Elle a, dans un premier temps, une action stimulante et ensuite paralysante.
Une intoxication aiguë se présente le plus souvent comme une mort subite sans symptômes préalables.
Le traitement est illusoire en cas d'ingestion massive car la mort survient trop rapidement.
Parfois, l’intoxication prend une forme subaiguë avec des symptômes tels que vomissements, diarrhée, tremblements, agitation, perte d’équilibre avec chute et ralentissement des pulsations cardiaques qui peuvent néanmoins conduire à une perte de conscience et au décès.
La taxine est présente dans pratiquement toutes les parties de ce petit conifère: écorce, racines, aiguilles et graines sont toxiques.
Par contre, l'arille (enveloppe charnue rouge qui entoure la graine d'if) est la seule partie non toxique de l'if.
Ce qui permet, dans la grande majorité des cas, d'éviter l'intoxication sévère car la graine où se concentre le poison, n'est pas mâchée et transite par le tube digestif sans être attaquée par les sucs digestifs.
Pour devenir dangereuse, une quantité suffisante d’arilles devrait être mastiquée et concassée par le chien afin de libérer la taxine qui pénétrerait dans l'organisme au cours du tractus digestif.

Le calendrier vaccinal de votre chien est à établir avec votre vétérinaire : il est le mieux placé pour vous conseiller.

Ceci dit, voici quelques éléments à titre d'information :

Pensez à vermifuger votre chien, si possible une semaine avant son vaccin à l'âge adulte. Chez le chiot sevré, la vermifugation doit avoir lieu si possible tous les mois jusqu'à 6 mois puis au moins une fois par an.

Les principaux vaccins sont "CHPL" : Maladie de carré, Hépatite, Parvovirose, Leptospirose.

Lire la suite : La vaccination

BASIK

spitz adn

BASIK (Base Adn Santé Internationale du Keeshond), c'est l'application créée par Passion Spitz Loup pour vous donner accès aux informations relatives à la santé des lignées de spitz qui vous intéresse... Pour que vous ne puissiez plus dire "je ne savais pas !" Et parce que les éleveurs deviendront consciencieux si les acquéreurs le sont eux même : propriétaire ou futur propriétaire de spitz loup, c'est VOUS qui détenez l'avenir de la race au creux de vos mains !

Restons en contact !